enflure


enflure

enflure [ ɑ̃flyr ] n. f.
enfleüre v. 1150; de enfler
1État d'un organe, d'une partie du corps qui subit une augmentation anormale de volume par suite d'une maladie, d'un coup, d'un accident musculaire, etc. ballonnement, bouffissure, boursouflure, congestion, dilatation, empâtement, gonflement, intumescence, œdème, tuméfaction, tumeur, turgescence. Enflure de la cheville provoquée par une entorse.
2Fig. Exagération. « Mais on doit tenir compte de l'enflure méridionale » (A. Daudet ).
Vieilli Emphase, style ampoulé. « Ennemi de l'enflure et des grands airs » (Sainte-Beuve).
3(Personnes) Fam. t. d'injure Crétin. enflé.
⊗ CONTR. Simplicité.

enflure nom féminin (de enfler) État d'un organe, d'un membre qui a subi une augmentation anormale de volume ; gonflement, bouffissure. Forme ampoulée, emphatique dans l'expression : L'enflure du style. Populaire. Imbécile (terme d'injure). Première pousse des bois, chez le chevreuil. ● enflure (synonymes) nom féminin (de enfler) État d'un organe, d'un membre qui a subi une augmentation...
Synonymes :
- oedème
- tuméfaction
Forme ampoulée, emphatique dans l'expression
Synonymes :
- bouffissure (littéraire)

enflure
n. f.
d1./d Gonflement d'une partie du corps; oedème. Syn. (Guad.) loupe.
d2./d Fig. Exagération, emphase. Enflure du style.
d3./d Pop. Imbécile, crétin.

⇒ENFLURE, subst. fém.
A.— 1. [Avec compl. adnominal] Toujours au sing. Fait d'être enflé. Enflure de la jambe, de la joue, de l'abdomen. Vous admirerez l'homme d'affaires dans l'enflure de la poche aux carnets (BALZAC, Œuvres div., t. 2, 1830-35, p. 180). Les paupières gonflées à éclater, mauve pâle, serrées par l'enflure l'une contre l'autre (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 832).
Et lui, relevant drap et chemise, contemplait en silence les taches rouges sur le ventre et les cuisses, l'enflure des ganglions.
CAMUS, La Peste, 1947, p. 1290.
2. [Sans compl. obligatoire] Ce qui est enflé. Je viens de palper... approximativement... les parties affligées... l'épanchement humoral est abondant... l'enflure tenace (MARTIN DU G., Gonfle, 1928, p. 1185).
P. anal. Les approches d'une bourrasque produisent de subites enflures du vent (HUGO, Homme qui rit, t. 1, 1869, p. 61). Une fanfare de cors, comme ces enflures de cuivre qui soulignent, à la foire, les coups gagnants (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 83).
B.— Au fig. [En parlant du style de qqn] Manque de naturel, amplification. Prose pleine d'enflure; enflure du style (Ac.). Synon. emphase, grandiloquence; anton. naturel, simplicité. Il regrettait la forme un peu poncive de ce style où il y avait « de l'enflure, des métaphores comme dans la prose démodée de Chateaubriand » (PROUST, Fugit., 1922, p. 589). Et il y a des paragraphes ridicules d'enflure et d'outrance (GREEN, Journal, 1934, p. 207).
C.— Pop. Imbécile. Espèce d'enflure. Synon. crétin. Les autres dix enflures avant moi, je commençais à les comprendre (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 193).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1150 enfleüre (Lapidaire Marbode, éd. P. Studer et J. Evans, 432 : enfleüre entre cuir et char). Dér. du rad. de enfler; suff. -ure. Fréq. abs. littér. :121. Bbg. LEW. 1960, p. 91. — ROG. 1965, p. 110.

enflure [ɑ̃flyʀ] n. f.
ÉTYM. V. 1150, enfleüre; de enfler.
1 État d'un organisme, d'une partie du corps qui subit une augmentation anormale de volume par suite d'une maladie, d'un coup, d'un accident musculaire, etc. Ballonnement, bouffissure, boursouflure, congestion, dilatation, empâtement, gonflement, intumescence, œdème, tuméfaction; (littér.) apostume; (régional) 2. gonfle. || Enflure de la cheville provoquée par une entorse.Enflure du ventre, l'enflure : ballonnement de l'abdomen ( Flatulence, météorisme).
1 (…) une vache au père Caillaud, qui avait pris l'enflure pour avoir mangé trop de vert (…)
G. Sand, la Petite Fadette, XXVI, p. 172.
2 Et lui (le médecin) relevant drap et chemise, contemplait en silence les taches rouges sur le ventre et les cuisses, l'enflure des ganglions.
Camus, la Peste, p. 105.
Une enflure : partie enflée.
2 Fig. Exagération; expression redondante et excessive. Bouffissure, boursouflage, emphase (cit. 2).Vieilli. Style ampoulé. Boursouflure. || Se garder de l'enflure et des grands airs (→ Ballon, cit. 3).
3 Les Espagnols ont, dans leurs sentiments, l'enflure qu'on trouve dans leurs livres; enflure d'autant plus déplorable qu'elle couvre une force de caractère et une grandeur réelles (…)
Joseph Joubert, Pensées, XVI, LXXXVI.
4 « Cinquante mille personnes au moins ! » disait le Forum dans sa chronique du lendemain; mais on doit tenir compte de l'enflure méridionale.
Alphonse Daudet, Numa Roumestan, I, p. 9.
3 Vx et littér. || L'enflure du cœur : l'orgueil, la vanité, la prétention.
5 L'orgueil est une enflure du cœur.
Nicole, Essais, I, 1.
6 J'ai même pardonné (à Nicole) « l'enflure du cœur » en faveur du reste, et je maintiens qu'il n'y a point d'autre mot pour expliquer la vanité et l'orgueil, qui sont proprement du vent; cherchez un autre mot.
Mme de Sévigné, 205, 23 sept. 1671.
4 Pop. Terme d'injure. Enflé; crétin.
7 Tu vas pas changer de gueule, un jour ? Et l'autre rombière, la guenon, l'enflure, la dignité en gélatine avec ses trois mentons de renfort et ses gros nichons en saindoux qui lui dévalent sur la brioche.
M. Aymé, le Vin de Paris, « La traversée de Paris », p. 56.
CONTR. Désenflure. — Simplicité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • enflure — ENFLURE. s. f. Tumeur, extension, grosseur, bouffissure qui survient extraordinairement en quelque endroit du corps. L enflure de l hydropisie. Une enflure qui vient d une fluxion, d un coup reçu, ou de la morsure d une bête venimeuse. [b]f♛/b]… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • enflûre — Enflûre. s. f. v. Tumeur, extension, grosseur, boufissure qui survient extraordinairement en quelque endroit du corps. L enflûre de l hydropisie. une enflûre qui provient d une fluxion, d un coup receu, ou de la morsure d une beste venimeuse. On… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • enflure — Enflure, Inflatio, Tumor. Enflures, Atheromata. Enfleure en l eine, Bubonocele. Une enfleure derriere les oreilles, Parotis, parotidis …   Thresor de la langue françoyse

  • enflure — (an flu r ) s. f. 1°   État de ce qui est enflé. L enflure des membres suivit rapidement la piqûre de la vipère. •   Elle avait une si grosse enflure à l oreille que...., SÉV. 544. •   .... Un jeune étourdi bouffi de vanité, Qui cache dans le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ENFLURE — s. f. Gonflement, grosseur, bouffissure qui survient extraordinairement en quelque partie du corps. L enflure produite par l hydropisie. La goutte cause souvent l enflure des parties qu elle affecte. Une enflure qui vient d une fluxion, d un coup …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ENFLURE — n. f. état de ce qui est enflé. La furonculose cause l’enflure des parties qu’elle affecte. Une enflure qui vient d’un coup reçu, de la morsure d’une bête venimeuse. Une enflure générale. Fig., L’enflure du style, Le vice d’un style enflé.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • enflure — nf. gonflya, konflya (Albanais.001). E. : Ampoule, Bosse. A1) enflure du pis et de sa région avant ou après le vêlage (ep. des vaches) : andronmyura nf. (Saxel). A2) enflure // gonflement enflure des chairs à la suite d un enflure choc // coup :… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • enflure — n.f. Imbécile …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • postume —    Enflure avec putréfaction; dites, apostême …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • INFLATION — Phénomène économique majeur de la période ouverte par la Seconde Guerre mondiale, multiforme par l’échelle (inflation rampante, hyperinflation), la durée (inflation courte, inflation longue) ou le lieu (pays industrialisés, pays en développement) …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.